Activités Spectacles Billetterie Intervenants
Accueil Qui Sommes-nous Archives Vidéos Contacts
Raoul Georges BELLONY
Doté de dispositions artistiques et littéraires, il porte très tôt un intérêt particulier à la conception  publicitaire et passe donc beaucoup de temps à observer la technique d’un artisan de son quartier. En 1973 il part en Métropole afin de se perfectionner dans le métier que lui a fait découvrir cet artisan et c’est ainsi qu’il intègre  l’USCAB à Vanves de 1975 à 1978 où il préparera un CAP de Peinture en Lettres. En 1976 il décroche son premier emploi puis, à la recherche de nouveaux horizons il choisit de s’installer en Côte  d’Ivoire où il dirige une société de peinture en lettres. A la fin de l’année 1978 il retourne définitivement en Guadeloupe où il crée immédiatement sa  propre entreprise, « Antilles Décor » qui jusqu’au jour  d’aujourd’hui continue à éditer sérigraphies, banderoles, panneau etc.. La carrière artistique de Georges BELLONY n’est pas en reste, amateur de la langue française et de la langue créole, il grandit dans un contexte familial qui privilégie la lecture et écrit très tôt –et souvent en secret- ses premiers textes et poèmes. C’est en Métropole qu’il publiera en 1975 son premier recueil de  poèmes aux éditions de l’Hatanor intitulé « Soleil Nu ». L’année suivante il s’inscrit à la Société des Gens  de Lettres de Paris. Dès la fin des années 70, des professeurs enseignent quelques-uns de ses poèmes en  Guadeloupe. Malgré sa discrétion, ses écrits font très vite de lui un homme demandé et reconnu il est ainsi chargé de la page culturelle du journal sportif Guadeloupéen « Records » il écrit ensuite un poème sur le  SIDA pour la maison St-Vincent de Paul en 2006 et écrit le discours sur l’abolition de l’esclavage de 2010 pour la mairie des Abymes. Ses talents lui ont bien entendu valu de nombreux prix aux Jeux floraux  notamment où il a reçu toutes les distinctions existantes. En 2010, ses dispositions naturelles lui valent d’être pressenti pour tenir un rôle dans la pièce «  Oh KARENAJ ». Il suit alors une formation d’acteur au sein de l’Association Secrets d’Antan qui lui permet  aujourd’hui de tenir avec brio le rôle central d’Andoche.