Activités Spectacles Billetterie Intervenants
Accueil Qui Sommes-nous Archives Vidéos Contacts
Conception Personnages Auteurs : Soussounette Régine BIABIANY-MARCIN Arthur APATOUT Andoche  Raoul Georges BELLONY Gérard CESAR Marc-Paul  Bernard LAMITIE Reynald SART Matilda  Yalili RODRIGUEZ-CÉSAR Monpè  Reynald SART Narrateur  Gérard CESAR Direction d’acteurs : Arthur APATOUT Reynald SART Contacts Tel : 06 90 73 88 88 / 06 90 44 02 76 secrets.d@orange.fr
O Karénaj
Synopsis suite... Le Carénage d’antan : autour de son activité, l’usine Darbousier articulait les métiers de l’industrie, de l’artisanat et de la mer, faisant du quartier et de sa périphérie, le poumon économique et commercial de la Guadeloupe. dans cette effervescence, un récit aux historiques accompagne 5  personnages typiques du quartier. Soussounette, au caractère sulfureux, tenancière d’un lolo, a fait de son bar dans l’arrière- boutique, un lieu incontournable pour la population besogneuse. Andoche, cordonnier de son état et Michel Morin du quartier au besoin, promène perpétuellement sa bougonnerie dans tout le quartier et ses propos acides à l’endroit de la boutiquière. Marc-Paul, dit Mako Polo pointeur à l’usine Darboussier, revenu d’un  séjour dans l’hexagone, cultive sa supériorité et sa différence vis-à-vis d’Andoche. Matilda, arrivée depuis peu de Saint Domingue à la recherche de  l’Eldorado s’est rapidement faite aux us et coutumes du pays pour se  retrouver à l’échelle de Soussounette Monpè, le curé de la paroisse, bayeur d’extrêmes onctions n’a aucun mal à se retrouver dans le créole de l’espagnole ni dans l’espagnol du créole. Voix off, Le narrateur accompagne le public dans le temps et dans  l’histoire des lieux.
Synopsis Après le succès rencontré avec la Tragi-Comédie Musicale «  MANUELA » sur la vie de Manuela PIOCHE, l’Association Secrets  d’Antan continue ses investigations en remettant au jour  l’histoire des quartiers   Carénage, bas de la source, rue Raspail, chemin neuf. Le quartier a pris son essor avec l’implantation en 1869 d’une  centrale industrielle appelée «  L’usine DARBOUSSIER », du nom  de l’ancien propriétaire d’une vinaigrerie. L’usine était l’une des plus importantes de la région caribéenne  et employait chaque jour 700 ouvriers.  Le développement de multiples activités artisanales,  commerciales et métallurgiques  autour de l’usine a fait de ce  quartier le poumon économique de la Guadeloupe.  L’appellation « Carénage » s’est imposée dans la mémoire  collective, d’autant qu’en ces lieux étaient carénée toute la flotte  résidente ou en escale.   Passé l’âge d’or de la canne, l’usine, qui fut un temps propriété  du baron Empain ferma ses portes en 1973.  L’arrivée d’une nouvelle population étrangère imprima, au  quartier, un nouveau caractère plus hispanisant. La pièce de théâtre «  Oh KARÉNAJ » remet dans les mémoires,  un passé qui s’estompe avec la modernité et révèle à nos enfants  un pan de notre histoire.  Peinture sociale, images « folkloriques », nostalgie d’un temps  où la solidarité avait un sens.  Oh KARENAJ est une comédie qui remet en scène des  personnages du quartier dans leur contexte d’antan.  Les premières représentations le 20 mai et le 10 novembre  2011 au Ciné Théâtre du Lamentin  ainsi que le 31 mars  2012 au complexe el rancho de MARIE-GALANTE  et le 26  octobre 2012 à la salle Robert Loyson au Moule ont connus  un large succès.